5 idees recues sur le CBD

5 idées reçues sur le CBD

Le Cannabidiol (CBD) attire l’attention des scientifiques et des médias pour ses propriétés et sa non-psychoactivité, contrairement à son cousin moléculaire le THC.

De nombreuses entreprises se sont lancées dans la fabrication de produits et e liquides au CBD, vantant avec insistance les « miracles » de cette molécule.

Mais avec la connaissance grandissante du potentiel du Cannabidiol pour la santé, de nombreuses idées reçues circulent autour du CBD.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le cannabidiol ou appelé plus communément le CBD. Découvert et isolé en 1940 par Adams, sa structure chimique est réellement étudiée et déterminée en 1963. Le hit sur le CBD apparaît dès les années 1990 avec l’assouplissement de la loi aux États-Unis et d’en d’autres pays et états, mais également avec la découverte significative que le THC n’est pas le seul cannabinoïde (récepteurs) proposant à l’être humain des effets pharmacologiques. Plus d’une centaine de cannabinoïdes ont été identifié aujourd’hui. Le THC et le CBD restent les plus célèbres, car ils sont également les premiers à être découverts.

Le e liquide CBD sans THC est un liquide pour cigarette électronique très à la mode en ce moment et qui est conçu de la même manière qu’un autre liquide à mettre dans le clearomiseur de sa e cigarette soit : propylène glycol et glycérine végétale (PG VG) avec un arôme naturel ou même plusieurs ou avec terpène. Ce liquide pour cigarette ne comporte pas de nicotine, mais se concentre en taux de CBD allant de 0 jusqu’à 3, 5% etc

Voici donc 5 idées reçues et une analyse plus approfondie.

Le CBD est médical et le THC est psychoactif

La non-psychoactivité du Cannabidiol (le fait qu’il ne défonce pas) entraîne chez certains une dissociation des cannabinoïdes entre d’un côté le THC, psychoactif donc récréatif, et de l’autre le CBD. En fait, le THC a de nombreuses propriétés thérapeutiques. Une étude très ciblée sur la maladie d’Alzheimer a par exemple montré que le THC inhibait la formation de la protéine bêta-amyloïde, responsable de la démence associée à la maladie. La France commercialise par ailleurs, au compte-gouttes, un médicament au THC synthétique, le Marinol, utilisé en dernier recours contre les nausées liées aux chimiothérapies ou pour stimuler l’appétit des malades.

Le CBD est plus efficace sans THC

Le THC et le CBD sont un peu comme Jay-Z et Beyonce : ils sont plus forts ensemble que séparément. Le CBD et le THC interagissent en synergie et stimulent réciproquement les effets thérapeutiques de chacun des deux cannabinoïdes. Une étude britannique a montré que le CBD potentialise les propriétés anti-inflammatoires du THC sur un modèle animal d’inflammation du colon. Des scientifiques du California Pacific Medical Center de San Francisco ont conclu qu’une combinaison de THC et de CBD avait davantage d’effets antitumoraux que chaque cannabinoïde utilisé seul, avec des tests sur des lignes cellulaires de cancer du cerveau. Idem pour la lutte contre les douleurs neuropathiques. À ce jour, les recherches indiquent donc bien que le CBD et le THC ont chacun des effets différents, mais peuvent se montrer plus efficaces combinés. Il en va de même pour le CBD combiné avec d'autres cannabinoïdes type CBG, CBDA et autres, les propriétés du CBD sont renforcées lorsqu'il est en symbiose avec ceux-ci.

La molécule seule est plus efficace que la plante

La vision médicale du cannabis en France est à peu près celle-là : des composants précis de la plante de Cannabis (THC, CBD et autres cannabinoïdes) ont des valeurs médicales, mais pas la plante elle-même. La plante contient cependant des centaines de composés différents, dont les flavonoïdes, les terpènes et tous les autres cannabinoïdes au-delà du THC et du CBD. Chacun de ces composés a des propriétés thérapeutiques spécifiques. Une étude israélienne de 2015 a montré pourtant que les propriétés anti-inflammatoires du CBD étaient plus efficaces lorsqu’on administre un extrait d’une plante très riche en CBD plutôt que la molécule de CBD seule.

La psychoactivité est forcément un effet indésirable

Le cannabis est encore aujourd’hui davantage considéré comme un intoxicant qui a des propriétés thérapeutiques plutôt qu’un médicament qui peut avoir des effets intoxicants, selon le Dr. Tod Mikuriya, le grand-père du cannabis thérapeutique aux États-Unis, qui a participé à la conception de la Proposition 215 légalisant le cannabis médical en Californie. Pour lui, les qualités euphoriques du cannabis sont aussi recherchées par les personnes malades, comme celles qui sont en bonne santé, interrogeant le bien fondé du statut intrinsèquement négatif d’une légère euphorie. Peu importe d’où vient le CBD. Le Comme vu plus haut, le CBD est souvent plus efficace au sein d’un extrait de la plante entière pour booster les effets  du cannabis.

En conclusion, le CBD avec ou sans THC ?

Il faut savoir que le THC est proscrit en France lorsqu'il est > à 0,2%. Également, le cannabidiol ne peut être extrait et produit en France, mais la loi n’interdit pas la vente et la consommation de produits contenant du CBD. Le THC est donc autorisé à hauteur d’une concentration dans le produit inférieur à 0,2% selon la norme européenne. 

Le vapoteur ou la vapoteuse doit rester attentif(-ve) dans le choix de ses produits. Selon une étude française, il n’y a pas de soucis également pour coupler le CBD à de la nicotine. A noter tout de même que la nicotine aura des effets existants tandis que le CBD aura des propriétés relaxantes et apaisantes. La synergie des deux combinés n’apportera donc pas les effets recherchés contenus dans les liquides CBD. Il est plus conseillé de différencier son clearomiseur avec son liquide CBD  et son liquide pour cigarette pour son vapotage régulier.

Le CBD n'est pas un médicament et ne doit pas être utilisés pour traiter ou prévenir des maladies.